Accueil | FDC/Burkina Faso | éducation | Santé | Eau et assainissement | Opportunités économiqies | Droits de l'enfant
FDC/Burkina Faso
 »
Présentation FDC/BF
 »
Objectifs de la FDC/BF
 »
Structures de gestion
 »
Nos références
 »
Nos Partenaires
 »
Contacts FDC/BF
   
Documents
 »
Règlement intérieur
 »
Statut de la FDC/BF
 »
Rapports d'activité


ESPACE PRIVÉ
 »
Documents privés
 »
Messagerie
 »
Administration du site
   
   
   
   
Formation

Le centre dispense une formation polyvalente dans trois domaines essentiels que sont : l’agriculture, l’élevage et la pisciculture. La durée de la formation est de 18 mois et comprend trois phases :

L’imprégnation : Elle dure trois mois. Chaque élève fait un court séjour de deux semaines dans chaque atelier afin de mieux comprendre les activités menées au centre.

La formation : Elle a une durée de douze mois. Les élèves sont répartis dans les différents secteurs, ils reçoivent la formation dans les différents ateliers.

La spécialisation : Cette partie occupe les trois derniers mois de la formation. En fonction de son projet d’installation, l’élève va recevoir des cours plus approfondis sur le domaine d’activité principale choisi. Les cours sont essentiellement pratiques. Cette pratique est renforcée par des cours théoriques.

L’Elevage

Le secteur est scindé en deux sous-secteurs : l’élevage des mammifères et celui des oiseaux. Le sous-secteur mammifère comprend deux unités que sont l’aulacoderie et la porcherie. L’unité de production d’aulacodes a débuté avril 2003 avec un effectif de six animaux. Le rythme de croissance est de deux portées par an avec une mise bas par an. L’aulacode adulte peut peser 5 kgs.

La porcherie se veut être une unité de production et d’expérimentation. Nous procédons à un croisement entre porcs de race locale et les porcs de race (white large métissé). L’effectif actuel est de 50 bêtes. La bergerie constitue surtout une source d’approvisionnement du centre en viande dans le cadre de la restauration. Le sous-secteur des oiseaux comporte trois unités : les pondeuses, les cailles et les poulets de chair qui forment les principales activités à ce niveau. On y retrouve aussi des pintades, des oies, des dindons et des poules de race locale.

L’Agriculture

Trois unités composent cette section : l’agriculture, le maraîchage et l’arboriculture. L’agriculture est pratiquée en saison hivernale. Elle porte essentiellement sur la production de sorgho, de niébé, de mil et d’arachide.

Le maraîchage couvre une superficie d’un hectare et demi et est pratiqué toute l’année et porte sur plusieurs spéculations. En fonction de la période, l’arboriculture a plusieurs types d’arbres fruitiers (manguiers, papayers, bananiers et agrumes). Au total plus de 3000 pieds d’arbres sont plantés dans le centre.

La Pisciculture

Cette section a débuté ses activités en septembre 2003. 12 bassins piscicoles ont été construits. On y pratique un élevage de tilapias et de clarias. Les tilapias ou carpes occupent la grande majorité des bassins. Les clarias ou poissons chats communément appelés silures jouent un double rôle : celui de prédateurs dans les bassins remplis de tilapias afin de réguler la population de cette variété qui est très prolifique et celui de poissons à engraisser pour la vente. Une unité d’asticoterie a été mise en place dans le cadre de l’alimentation des poissons. La production mensuelle d’asticot est de 20,5 kgs en moyenne. Cette unité contribue à baisser de manière significative les coûts de production du poisson.